le 28 juin 2021
Publié le 28 juin 2021 Mis à jour le 28 juin 2021

[MEURTRES À LA UNE] Le crime du boulevard du Temple

Criminocorpus | Crime du Boulevard du Temple
Criminocorpus | Crime du Boulevard du Temple
  • RÉSUMÉ DU FAIT DIVERS
Le 11 décembre 1891, au 42 du boulevard du Temple dans le onzième arrondissement de Paris, un individu s’introduit dans l’appartement de la baronne Dellard qui, âgée de soixante-quinze ans, est la fille du général d’artillerie baron Boulart et la veuve d’un sous-intendant militaire de première classe. L’individu la tue en lui tranchant la gorge à l’aide d’un couteau. La « bonne », Delphine Houbre, surprend l’agresseur en train de fouiller le domicile de la baronne, lequel la blesse grièvement en lui assénant un coup de couteau dans le cou avant de prendre la fuite. Quelques jours plus tard, le meurtrier, un nommé Louis Anastay, jeune officier renvoyé de l’armée pour inconduite, passe aux aveux. Anastay précise alors qu’en raison d’une situation financière délicate, il avait décidé d’accomplir son acte pour dérober des valeurs (25 000 francs de titres) chez la baronne qu’il connaissait. En février 1892, la Cour d’Assises de la Seine condamne Anastay à la peine de mort et il est guillotiné le mois suivant place de la Roquette à Paris.

  • Criminocorpus, qu'est-ce que MEURTRES À LA UNE ?
À partir du dernier tiers du XIXe siècle, avec l’essor de la presse à grand tirage et à petit prix, le fait divers devient en France un objet médiatique omniprésent, obsédant. Il investit la Une d’une multitude de journaux dont les gravures placent sous les yeux du plus grand nombre de nouvelles représentations du criminel, contribuant ainsi à en construire et matérialiser les contours par la valorisation d’images dramatiques, effroyables et morbides. 
Au travers de cette collection portant sur les années 1889 à 1899, Criminocorpus nous fait découvrir ces faits divers d'un autre temps.