le 13 septembre 2021
Publié le 13 septembre 2021 Mis à jour le 13 septembre 2021

[MEURTRES À LA UNE] Le crime de Saint-Maurice

Le crime de saint-maurice expliqué par Pierre Piazza
Le crime de saint-maurice expliqué par Pierre Piazza
  • RÉSUMÉ DU FAIT DIVERS

Le 4 Juin 1898, une mère et son enfant adoptif - Octave Dault - sont assassinés à leur domicile (35 Grande-Rue à Saint-Maurice) par un certain Albert Peugnez. Motif du crime : crapuleux. Ce sont 600 francs-or qui ont été dérobés dans l'armoire. Le meurtrier n'est autre qu'un voisin, que la presse surnommera bien vite "le monstre de Saint-Maurice". Sa psychopathie ne fait aucun doute : il avoue dans une lettre envoyée aux enquêteurs avoir tué la mère devant l'enfant en pleurs, puis chanté à tue-tête une chanson à la mode pour couvrir le bruit que faisaient les coups de marteau sur le crâne d'Octave…

  • Criminocorpus, qu'est-ce que MEURTRES À LA UNE ?
À partir du dernier tiers du XIXe siècle, avec l’essor de la presse à grand tirage et à petit prix, le fait divers devient en France un objet médiatique omniprésent, obsédant. Il investit la Une d’une multitude de journaux dont les gravures placent sous les yeux du plus grand nombre de nouvelles représentations du criminel, contribuant ainsi à en construire et matérialiser les contours par la valorisation d’images dramatiques, effroyables et morbides. 
Au travers de cette collection portant sur les années 1889 à 1899, Criminocorpus nous fait découvrir ces faits divers d'un autre temps.