le 7 juin 2021
Publié le 8 juin 2021 Mis à jour le 8 juin 2021

[MEURTRES À LA UNE] Le crime du Kremlin-Bicêtre

@ CRIMINOCORPUS
  • RÉSUMÉ DU FAIT DIVERS
Le 30 novembre 1897, un garçon de recettes du nom d’Augustin-Frédéric Lamarre est assassiné par le champignonniste Xavier-Ange Carrara dans sa maison située rue Étienne-Dolet au Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne). Lamarre a été tué à l’aide d’une clef utilisée pour serrer les écrous des fardiers, puis dévalisé. Son cadavre a ensuite été descendu dans un puit pour y être lentement incinéré dans un brasero présent dans une champignonnière. L’italien Carrara - naturalisé français en 1895 - est dénoncé par sa femme (Louise-Julie Roëland), laquelle précise que son mari, harcelé par ses créanciers, a commis ce crime pour dérober l’argent dont Lamarre était porteur. Furieux des aveux de son épouse, Carrara affirmera de son côté qu’elle était l’instigatrice du meurtre et y avait activement participé. En mai 1898, la Cour d’Assises de la Seine condamnera Carrara à la peine de mort et sa femme aux travaux forcés. Un mois plus tard, Carrara sera guillotiné place de la Roquette à Paris. Sa veuve sera emprisonnée à Clermont-Ferrand, Rennes et Nantes.

  • Criminocorpus, qu'est-ce que MEURTRES À LA UNE ?
À partir du dernier tiers du XIXe siècle, avec l’essor de la presse à grand tirage et à petit prix, le fait divers devient en France un objet médiatique omniprésent, obsédant. Il investit la Une d’une multitude de journaux dont les gravures placent sous les yeux du plus grand nombre de nouvelles représentations du criminel, contribuant ainsi à en construire et matérialiser les contours par la valorisation d’images dramatiques, effroyables et morbides. 
Au travers de cette collection portant sur les années 1889 à 1899, Criminocorpus nous fait découvrir ces faits divers d'un autre temps.