le 23 novembre 2021
Publié le 23 novembre 2021 Mis à jour le 16 décembre 2021

[POLICER PARIS À LA BELLE-ÉPOQUE] La fin du passage à tabac ?

Policer Paris à la Belle Epoque. Le Préfet Lépine à la carte. Passage à tabac
Policer Paris à la Belle Epoque. Le Préfet Lépine à la carte. Passage à tabac

À la Belle Époque, les très nombreuses cartes postales relatives à Louis Lépine apparaissent comme des supports importants servant à façonner une image valorisante de cet illustre préfet de police de Paris et des forces de l’ordre de la capitale. Dans le même temps, celles-ci constituent des instruments de contestation qui sont régulièrement mobilisés afin d’en donner à voir un visage beaucoup moins reluisant.

4/14 - "La fin du passage à tabac" Le Préfet de Police de Paris Louis Lépine se prononce sur les violences policières dans la ville de Paris.

Préoccupé par la question des comportements violents dont peut faire preuves nombre de ses agents à l'encontre des habitants de la capitale et de ses environs, le préfet Louis Lépine déclare publiquement qu'il entend mettre fin au "passage à tabac" car cette pratique des forces de l'ordre parisienne nuit considérablement à leur image, à leur popularité et au respect qu'ils doivent dorénavant inspirer.

Pour cesser ces agissements, le préfet Lépine est l'auteur de plusieurs initiatives dont notamment celle d'afficher une circulaire du ministre de l'intérieur Georges Clemenceau interdisant formellement les violences policières au sein de la capitale.
Malgré les initiatives du préfet de police Louis Lépine, les violences policières ont perdurer et ont été légion durant les deux mandats préfectoraux du préfet.



Merci à Pierre Piazza et Hervé Colombani pour ce beau retour en images : 14 épisodes sur la politique du préfet de police Lépine, et ce, en partant des cartes postales d’époque.

En savoir plus :